Le temps


Depuis que le temps s'est mis à couler
Comme le sable de nos mains ouvertes
On ne sait plus comment enlever
Le goût amer de nos bouches
Depuis que le temps s'est mis à couler
Comme l'eau de nos poings serrés
On ose à peine fermer
Les yeux sur le présent trop las
Depuis que le temps s'est mis à couler
Comme le sang d'une artère tranchée
On a beau chercher à l'arrêter
Nos coeurs restent voués à l'angoisse
Depuis le que le temps s'est mis à couler
Comme nos vies si vite oubliées
On ne sait qu'une chose
Bientôt, le nôtre sera terminé
Et commencera l'attente...



RETOUR