Rupture du temps clos

Rupture du temps clos
Après le chaos, la respiration
Dilatation du rêve
Ampleur apaisante

Rythme, souffle et écho
La nuit se fond en bleus
D'une impossible aurore
Et se drape de lune

Lever un coin du voile laiteux
Clore les yeux
Percer à jour l'essence
Lumineuse d'un astre perdu

Eclosion d'un univers
Esquissé pourtant
Arachnéen présent
D'une indicible éternité

Ardente cadence
Des jeux enfouis
Que la mémoire ranime
Aux confins de l'âme

Feux exhumés irriguant
Le sang qui s'en remet
A couler flot changeant
Figeant le temps effacé


"Texte original écrit dans un petit cahier noir, dans un élan dédicacé, un
soir de complicité amoureuse, à Bruxelles, le 23 juin 1997..."


RETOUR