Le château au miroir

Tout au fond d'une forêt millénaire se dressait, orgueilleux, un château de pierres. Mais il avait disparu depuis si longtemps que seuls les grands arbres bercés par les vents en murmuraient encore le souvenir.

Entre leurs racines, un éclat luisait vaguement, attendant depuis si longtemps qu'on le libère qu'il en avait presque perdu l'espoir...

Un jour des pas froissèrent les feuilles roussies par l'automne. Toute la forêt était aux aguets... L'éclat terni fit un immense effort pour offrir un fragment de sa surface au soleil bas pour qu'il s'y mire.

Les pas se dirigèrent alors vers lui. Une main longue et fine le dégagea avec mille précautions et découvrit que l'éclat était un miroir d'étrange facture. Nullement abîmé par des éons d'abandon, la surface du miroir s'avéra aussi lisse qu'au jour où il avait été façonné par quelque mage.
 

Il se retourna et ne vit plus que le décor forestier. Mais il crut y distinguer une masse plus sombre. S'aidant du miroir, il progressa à reculons jusqu'à ce qu'il soit presque contre la haute tour. Il ne pouvait plus voir celle qui l'appelait, mais il sentait sa présence toute proche. Il trébucha et se retourna. Enfouie sous les feuilles mortes, il découvrit, à demi enterrée, l'entrée de la vénérable tour. Il posa le miroir et se mit à creuser à mains nues.
 


RETOUR