L'Ombre et le vent

Il était une fois
tout au fond d'un salon
l'ombre d'une ombre
qui soupirait
Dans le velours cossu
qui masquait les fenêtres
S'en vint un brin de vent
qui cherchait un frère
L'ombre d'une ombre
retint son souffle
et se recroquevilla
dans un coin du sofa
Le brin de vent
essoufflé
s'assit sur un pouf
et scruta la pièce
Rien ne bougea
Il était sûr pourtant
d'avoir perçu
l'ombre d'un soupir
ou le soupir d'une ombre
Par la fenêtre entrouverte
une rafale pénétra
sans crier gare
et balaya
l'ombre d'une ombre
et le brin de vent
Ils allèrent rouler
contre la porte fermée
qui s'entrouvrit
juste assez
pour les laisser passer
L'ombre d'une ombre soupira
en se croyant sauvée
Le brin de vent
retint son souffle
pour ne pas effrayer
l'ombre démasquée.
Ils restèrent là
tous deux immobiles
jusqu'à ce que l'ombre comprit
que le brin de vent
était toujours présent.
Alors doucement
l'ombre d'une ombre
s'avança à petits pas
vers le brin de vent
qui s'était assoupi
Elle le flaira
d'abord avec prudence
puis se lova
sous l'aile du vent
A son réveil
le brin de vent savait
qu'ils allaient s'envoler
puisqu'il pouvait porter
le plus léger des fardeaux
l'ombre d'une ombre
allégée du poids de ses soupirs
Depuis lors, ils gambadent
au flanc des courants
et s'arrêtent
de temps en temps
pour respirer
tout simplement


RETOUR