Des courants de vie

Des courants de vie
S'entrecroisent parfois
Puis s'en vont à jamais
Ou reviennent pour mieux s'en repartir
Vers leurs propres destinées

Bercés par la houle
Qui mêle corps et âmes
Semblables à des naufragés
S'accrochant l'un à l'autre
Pour ne point sombrer
Jusqu'à ce que les flots apaisés
Rejettent sur des rivages
Trop souvent éloignés
Les épaves de ces instants d'éternité
Avec sur les lèvres le goût salé
De devenirs inachevés

22/04/97



RETOUR